Fitness

Je Ne Veux Plus Etre Une Fitgirl ?

Fitgirl par-ci Fitgirl par-là. On la voit partout cette dénomination, et pratiquement tout le monde veut le devenir. Mais au final, moi suis-je vraiment une Fitgirl? Et surtout est-ce que je veux toujours en être une ?!

Je ne veux plus être une fitgirl

J’ai toujours utilisé le terme fitgirl (fitness girl) dans mon vocabulaire depuis que je me suis lancée dans mon nouveau mode de vie, mais je ne suis jamais vraiment posé la question: est-ce que je veux vraiment être une fitgirl ? et qu’est ce que ça peut me coûter de l’être ?

Ça fait exactement 3 ans que je fais du sport, 3 ans que je me fixe des objectifs à atteindre, en commençant par une perte de poids, puis une prise de masse, puis perte de gras/tonification… bref des objectifs j’en ai toujours eu ! Mais aujourd’hui je suis arrivée à un stade où je n’ai plus envie d’en avoir. J’ai juste envie de profiter du moment présent, de m’amuser en faisant du sport, d’y prendre plaisir et d’arrêter de me casser la tête. J’en ai marre de faire des exercices que je déteste juste parceque c’est bénéfique pour une partie de mon corps. J’en ai marre d’entendre que le ruuning n’est pas bon car ça fait fondre les muscles du bas du corps. Aujourd’hui je veux juste faire ce que j’aime et profiter de mes séances de sport, tout court.

Etre une Fitgirl, pas moi ou la petite qui utilise le # sur Instagram sans même savoir ce que ça signifie vraiment, je parle de celles que l’on voit sur les magasins de fitness, celles qui montent sur des podiums, etc. Ces fitgirls là, le fitness c’est leur VIE. Elles se lèvent le matin elles pensent fitness, mangent fitness, bossent fitness, s’amusent fitness et dorment fitness. Toi et Moi, malheureusement (ou pas), on a un boulot ou des études, une maison, un mari, des enfants, la famille, les problèmes du quotidien, etc. puis on a le fitness.

Si je nous (me) compare ainsi c’est pour dire que pour nous le fitness c’est peut-être une passion, mais notre vie ne tourne pas autour de ça seulement (même si certains pensent que je ne fais que ça), on ne peut pas s’y consacrer h24, suivre à la lettre tout ce qui rentre en relation avec à ce domaine: alimentation calculée au gramme près, entraînements assidus et coachés, repos nécessaire, etc. Tout ceci demande du temps, de l’énergie et aussi de l’argent. Et pas tout le monde a le luxe de se permettre tout ça et en même temps d’avoir une vie à côté. Même si je sais qu’on peut le faire, mais ça demande énormément de sacrifices, et pour avoir essayé, je suis convaincue qu’on ne peut pas tenir sur le long terme en ayant un pied partout à la fois.

Bien évidement je ne parle pas des personnes qui passent 1h par jour à la salle, car n’allez pas croire que ces fitgirls ont ces corps (dans le cas où ils sont naturels) juste en faisant quelques squats et quelques abdos. Ça demande des heures d’entrainements à la salle, parfois plusieurs fois par jour (cardio et musculation), et ce pratiquement 6j/7.

Donc aujourd’hui j’ai décidé, ou plutôt je vous annonce, que je ne veux plus être une Fitgirl. J’ai décidé d’être moi, Lydia, toujours une accro au fitness et aux sensations qu’il me procure, mais sans plus me casser la tête. Je ne veux plus me prendre la tête car j’ai zappé mon petit déjeuner, que j’ai raté une séance de sport, que j’ai mangé trop de glucides, pas assez de protéines, etc. par peur de perdre du muscle ou de prendre du gras. J’ai décidé de vivre ma vie simplement en profitant des bienfaits d’une activité sportive, sans m’infliger le stresse qui peut être engendré par tout le reste. Car au final je suis une fille ordinaire, avec une vie ordinaire. Que je pèse 50kg de muscles, que j’aie une tablette de chocolat, des fesses en bétons…. au final, who cares ? Je n’ai ni l’intention de monter sur un podium, ni de faire la couverture d’un magazine, ni rien de tout ça. Donc à part souffrir, car oui avoir une tablette de chocolat c’est beaucoup de souffrance, je ne gagne pas grand chose à me mettre des goals super high à la Michelle Lewin. Je ne gagne pas ma vie avec mon corps ou avec mon image, donc tout ça je ne le fais que pour moi, et pour être honnête avec moi même, je n’ai pas besoin d’être au top de ma shape pour être bien dans mon corps ou dans ma vie. Alors, à partir d’aujourd’hui, mon objectif sera de vivre ma vie simplement, de pratiquer une activité sportive régulière pour me maintenir en bonne santé, sans pour autant m’infliger le stress que peut engendrer un objectif de « fitgirl ».

Vivre simplement, faire ce que j’aime, me maintenir en bonne santé, tels sont mes nouveaux goals !

Disclaimer

Je ne vous dis pas là que vous ne devez plus avoir d’objectifs, que vous ne devez pas vouloir maigrir ou grossir, prendre du muscle ou que sais-je. Je ne dis pas que vous ne devez plus aspirer à avoir le corps de vos rêves (de fitgirl ou pas). Là, je parle de Moi, de mon ressenti après 3 ans à avoir des objectifs, que j’ai hamdoulah réussi à atteindre, ou du moins les plus faisables. Aujourd’hui j’estime qu’aller plus loin dans ce domaine demande plus de sacrifices, et ces sacrifices je ne suis pas prête à en payer le prix car ça ne vaut tout simplement pas la chandelle. Et surtout, je pense que c’est parce que je sens avoir atteint un physique satisfaisant, et que pour moi, étant une personne ordinaire je n’ai pas besoin de me démener pour avoir encore plus, tout simplement. Aujourd’hui je dois apprendre à accepter ce que j’ai et surtout à l’apprécier et le chérir, car je reviens de très loin, maintenant il est temps d’apprécier le fruit de ma dure labeur.

Et je ne dis pas que je vais rester là à stagner ou pire me laisser régresser, il est hors de question que je revienne en arrière, je veux toujours évoluer, mais je me laisse le plaisir de le faire à pas de tortue, car au final rien ne presse hein 😉


Si vous avez apprécie ce contenu alors pensez à le liker, à le commenter et pourquoi pas à le partager avec votre entourage, ça peut les aider et ça me fait toujours plaisir 😀

13 réflexions au sujet de « Je Ne Veux Plus Etre Une Fitgirl ? »

  1. Bien réfléchi ma chérie, apprécie ta vie après tous ces objectifs qu tu as atteint, vivons le moment présent et puis je te félicite pour tout ce qu tu as accompli jusqu’au là 😘 Mondedunefee

  2. Bravo d’être honnette avec nous er avec toi même Lydia ! Mais moi je ne pense pas que tu sois quelqu’un d’ordinaire 😉 ❤

  3. Bonsoir ben moi je suis tout a fait d accord avec vous apres tout il faut vivre sa vie et tout en fixant quelques objectifs mais avant tout il fait profiter de la vie le temps passe trop vite et merci pour cet article bon continuation

  4. Bien réfléchi et bien dit ma belle, chacun doit profiter de sa vie et faire ce qui le pasionne surtout et ce qu’il lui fait du bien. 😊❤

  5. Amen to this! Je suis exactement dans le même état d’esprit et ce au bout seulement d’une annee et demi de « fit Life » jai commence la muscu en voulant maigrir puis quand j’ai retrouvé un corps qui me convenait j’avais la phobie de regrossir !! Donc cetait alimentation stricte voire monotone et entraînements calculés toutes les semaines .. sauf qu’on ne peut pas tenir ce rythme que l’on s’impose alors jai également décidé d’en faire un plaisir, de manger varié … etc et comme tu dis, on a pas de compet ou de shooting qui pourraient nous motiver à suivre un mode de vie aussi drastique que celui des fitgirls alors autant profiter de la vie ! (Sainement)

    1. Enfin.. un peu de bon sens. Qu’est ce que ça ne m’étonne pas que ça vienne de toi Lydia !
      Pour ma part, le Healthy-lifestyle m’a menée droit vers l’anorexie mentale. Le clean eating cause des ravages et très peu de gens en parlent. On participe tous a cette vague de conformisme alimentaire sur les réseaux sociaux sans s’en rendre compte . Heureusement que tu profites de ta plateforme pour vocaliser cela en toute transparence. c’était l’idée de départ de mon blog/Instagram également, que j’ai un peu délaissé mais que je compte reprendre. Essayer d’entreprendre une thérapie et une réconciliation avec la nourriture et en faire profiter à autrui. En tout cas, toi tu le fais bien. Kudos ! Tanemirt-im a-Lydia ♥️

      1. Oui surtout si on passe par une phase de perte de poids, on finit par entretenir une relation d’animosité Avec la nourriture. C’est avec un peu de courage et d’expériences qu’on finit par se rendre compte que finalement le mal n’est pas dans la nourriture en elle même, mais de ce qu’on en fait. Je pense qu’il faut se laisser le bénéfice du doute, se laisser commettre des erreurs jusqu’à finalement trouver le juste milieu qui crée un équilibre entre alimentation, sport et vie quotidienne. Bon courage à toi ma belle 😘

  6. Bonjour Lydia !
    Je trouve que t’as bien fait en partageant cet article ! Comme mon objectif est de gagner du poids, ça me fatigue toujours et me stresse de penser à la balance, je me sens toujours Obligée de manger plus, de ne rater aucune séance de sport..etc et pas par plaisir ! Malgré que mon but n’est pas d’être une FITGIRL mais je sens quand même une certaine pression. Alors mon objectif maintenant est d’être en bonne santé, avoir plus de confiance en moi et surtout m’aimer comme je suis.
    Il faut mettre en tète qu’on peut pas avoir le même style de vie que les FITGIRLS international, car notre mode de vie défère beaucoup de leur, on a des obligations vers nos familles…etc elles peuvent même gagner leur vie en tant que FITGIRLS.
    Bonne chance à toi ! Bisouettes.

Laissez-moi un commentaire, ça me fait toujours plaisir de vous lire !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.